Recherches collaboratives

L’histoire, le patrimoine et les mémoires des migrations sont des chantiers de réflexion permanents pour Ancrages. L’association s’investit dans des projets de recherche qui s’inscrivent dans des partenariats nationaux et transnationaux. Ces recherches sont collaboratives : elles se fondent sur la mise en réseau d’associations, de laboratoires de recherche et d’institutions patrimoniales.

ANCRAGES accueille en résidence deux jeunes chercheurs, inscrits en Master 1 ou 2 de sciences humaines et sociales (stages indemnisés de quatre à six mois). Retrouvez le détails des postes proposés sur notre page Offres d’emploi ou de stage

L’atelier numérique de l’histoire et des mémoires des migrations en Méditerranée

En Méditerranée le numérique émerge comme élément central dans la redéfinition de la dimension participative et de celle des territoires, ainsi que dans les formes d’expression et valorisation des mémoires, orientant les questionnements des acteurs.
Ce projet de recherche collaboratif, mobilisant associations, laboratoires de recherche et institutions patrimoniales,  réinterroge les impacts du numérique sur les pratiques de valorisation mémorielles des migrations en Méditerranée.

En savoir plus…

 

Lieux à mémoires multiples et enjeux d’interculturalité

Le centre de rétention d'Arenc

Le centre de rétention d’Arenc

Le cas de deux lieux  en cours de patrimonialisation : la prison Montluc (Lyon) et le centre de rétention d’Arenc (Marseille).

Ce projet de recherches part du constat de la dissociation entre les propositions des lieux de mémoires dédiés à la Résistance et à la Seconde Guerre mondiale, et les actions et scènes mémorielles dédiées à l’immigration.
Il interroge les formes et les devenirs patrimoniaux de deux lieux d’enfermement à histoires et à mémoires multiples,  dont la patrimonialisation est  contrastée, et inachevée.

En savoir plus…

 

Mémoires transnationales

Ancrages promeut les passerelles possibles vers un espace transnational de narration partagée. Les actions de coopération internationale visent l’émergence et la valorisation des mémoires des migrants, en les situant dans l’espace mondialisé des mobilités. Cet espace permet aujourd’hui aux binationaux, immigrants ou migrants selon les points de vue, de donner sens au récit de leurs trajectoires. Ce sens excède les histoires individuelles ou communautaires pour rejoindre et réinterpréter notre histoire collective.

À partir de cette démarche et dans la perspective d’encourager une patrimonialisation des mémoires migrantes, Ancrages mobilise la société civile, les universités et les institutions patrimoniales à l’échelle euro-méditerranéenne.

En savoir plus…