Les arméniens : mémoires du génocide et de l’exil

arménienEn 1908, l’Empire ottoman voit l’arrivée au pouvoir des jeunes-turcs. Quand survient la première guerre mondiale, le gouvernement jeune turc, allié des allemands, entame des poursuites contre les minorités suspectes de sympathie pour la Russie et les alliés occidentaux. Environ un million d’arméniens sont exterminés, victime de déportation et de tuerie massive. Les survivants refluent vers les pays voisins, la Grèce, le Liban et la Syrie, au moment où s’écroule l’Empire ottoman. C’est la première diaspora. Quand les puissances occidentales, à commencer par la France et l’Angleterre, décident de renoncer, par le traité de Lausanne, à soutenir une éphémère République arménienne, les hommes et les femmes qui ont échappé au désastre prennent pour beaucoup d’entre eux le chemin de l’exil une seconde fois. Les trajectoires sont multiples. Marseille est le centre d’un mouvement migratoire qui traverse la Méditerranée, simple étape pour la majorité, lieu d’asile définitif pour certains.

Crédit photographique : Armenian woman and her children from Geghi, 1899, Bain News Service, Library of Congress

 

Ouvrages

  • 1931 Les étrangers au temps de l’exposition coloniale, Laure Blévis, Gallimard, Paris, 2008
  • Histoire des migrations à Marseille, Émile Temime, Migrance, Ed. Jeanne Laffitte, Paris, 2007
  • La France arabo-orientale. Treize siècle de présences, Pascal Blanchard, Naïma Yahi, Yvan Gastaut, Nicolas Bancel, La Découverte, Paris, 2003
  • Les natures mortes de Maritza, Brigitte Manoukian, 2015
  • Mayrig, Robert Laffont, Henri Verneuil, Paris, 1985
  • Musique, Danse : Jeunesse arménienne de France. Ancrer sa culture dans l’avenir, Les écoles de la JAF, Marseille, 2010
  • Rapport secret sur les massacres d’Arménie, 1915-1916, Johannes Lepsius, Ed. Payot, Paris, 1987
  • Un siècle d’immigrations en France – Deuxième période 1919-1945, David Assouline, Ed. Syros, Paris, 1996

 

Littérature jeunesse et bande-dessinée

  • Le Fantôme arménien, Laure Marchand, Guillaume Perrier, Thomas Azuelos, Ed. Futuropolis, 2015
  • Les Fleury-Nadal, Tome 4, Didier Courtois, Bande dessinée des Éditions Glénat, Paris, 2009
  • Loin de chez moi, histoire d’une jeune Arménienne, David Kherdian, École des Loisirs, Paris, 1991
  • Varto, Gorun Aprikian, Jean-Blaise Djian et Stéphane Torossian, Éditions Steinkis, 2015

 

Revues

  • Arménie-Diaspora, Les Temps Modernes, n° 504-505-506 – Juillet-août-septembre 1988
  • Arménie: le droit à la mémoire, Bulletin de Esprit, n°88, Avril 1984
  • Diaspora arménienne et territorialités, Homme et migrations, n°1265, janvier-février 2007
  • Génocide, Pour en finir avec le négationnisme de l’État turc, Bulletin de Nouvelles d’Arménie Magazine, n°181, Janvier 2012
  • Les arméniens à Marseille, Diaspora arménienne et territorialité, Émile Témime, Hommes et Migrations, n°1265, 2007

Génocide

  • Comprendre le génocide des arméniens – 1915 à nos jours, Hamit Bozarslan, Tallandier, Paris, 2015
  • Le Génocide arménien, Michel Marian, Albin Michel, Paris, 2015
  • Mémorial du génocide des Arméniens, Raymond H. Kévorkian, Yves Ternon, Seuil, Paris, 2015
  • Parce qu’ils sont arméniens, Pinar Selek, Liana Levi, Paris, 2015

 

Exil

  • La longue marche des Arméniens, Histoire et devenir d’une diaspora, Laurence Ritter, Robert Laffont, Paris, 2007
  • La petite Arménie : Histoire de la communauté arménienne à Marseille à travers le boulevard des Grands Pins à Saint Loup, Lydie Belmonte, Ed. Jeanne Laffite, Paris, 2004
  • Les Arméniens 1917-1939, la quête d’un refuge , Raymond Kévorkian, Lévon Nordiguian , Vahé Tachjian, PUSJ, Paris, 2007
  • Les Arméniens en France, Anouche Kunth, Claire Mouradian, L’Attribut, Paris, 2010

Génocide

 

Exil

  • Association Civisme et démocratie (CIDEM) : le site des “Itinéraires de Citoyenneté” a été construit par le CIDEM avec le soutien du ministère de l’éducation nationale. Il s’articule autour des différentes journées commémoratives ou de sensibilisation (notamment celle du 27 janvier) à partir desquelles des actions éducatives sont susceptibles d’être mises en œuvre. Il propose de nombreux outils pédagogiques et éducatifs adaptés pour la communauté éducative et notamment sur la thématique «  génocide et prévention des crimes contre l’Humanité ».

 

  • Le génocide arménien – Jean-François Boyer (académie de Dijon) propose une mise au point scientifique et une séquence sur le génocide arménien.

 

  • Le génocide arménien – Véronique Schneider et Blandine Laporte (académie de Bordeaux) proposent d’étudier les violences de masse à partir de l’exemple du génocide arménien. On pourra y trouver toute la démarche pédagogique ainsi que sa place dans la partie programme d’histoire dédiée à la première guerre mondiale. De nombreuses ressources sont présentes dont des liens vers des vidéos.

 

  • Le génocide des Arméniens ou la violence faite aux civils : Alexandre Bouineau (académie de Grenoble) présente un travail sur le génocide des Arméniens avec la volonté d’exploiter quelques planches d’une bande dessinée (et confrontation de documents sources). L’activité proposée s’attache à faire construire par les élèves la notion de génocide et compléter la notion de violence de masse.

 

  • Online Encyclopedia of Mass Violence : base de données électronique régulièrement mise à jour et consacrée aux massacres et aux génocides du XXème siècle. Les ressources mises à disposition comprennent des index chronologiques, des études de cas, des contributions analytiques sur la violence socio-politique dans un pays donné, un glossaire des termes les plus utilisés dans le domaine des “genocide studies” ainsi que des articles théoriques écrits par les auteurs les plus représentatifs de ce champ d’études. Ce projet a été lancé en 2004 par le Centre d’études et de recherches internationales de l’Institut d’études politiques de Paris.

 

  • Un exemple de violence de masse : le génocide arménien : Claire Dupanloup (académie de Besançon) présente une séance sur la violence de masse à travers le massacre des Arméniens. Le contenu, les documents, la mise en œuvre permettent une approche scientifiquement fondée de ce thème tout en répondant aux questions que peuvent se poser les professeurs. Sur le même sujet, elle propose par ailleurs une activité consistant à confronter des extraits d’un film (“Le mas des alouettes des frères Taviani” sorti en 2006) avec des documents d’époque.