VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Du bidonville à la cité : l’habitat ouvrier et immigré à Marseille

Marseille, ville de transit de différentes populations, a été touchée à plusieurs reprises par les crises du logement. Cet atelier se propose de montrer les formes précaires de l’habitat ouvrier et immigré à partir de la Seconde guerre mondiale.

photos ilot peyssonnel

©AD13_148W463_0005
Ilot peyssonnel

La projection nous invite à traverser l’espace urbain par le prisme de l’habitat précaire (enclos, taudis, bidonvilles, camps) et par son évolution : la résorption des bidonvilles et la construction des cités d’habitat social.

Déroulement

A travers l’image photographique, l’atelier permet de tracer des portraits de ces lieux de passage devenus des lieux de vie durables (du bidonville de la Lorette, à celui de Riaux, de Pasteur, de la Cayolle, Colgate, Peyssonnel..). A partir des années 1970, avec la campagne de résorption de bidonvilles, le mouvement hygiéniste et la destruction des camps, ces lieux au-fur-et-à-mesure s’effacent. Une histoire de relogement, d’aménagement et de rénovation urbaine commence à Marseille et reste encore ouverte.

Prolongements possibles de l’atelier

Durée

1 à 2 heures

Publics

Tout public et particulièrement publics scolaires, jeunes

Intervenants

Équipe de médiation culturelle

Lieu

L’atelier peut se dérouler à Ancrages ou dans toute salle munie du matériel nécessaire à une projection (vidéoprojecteur et écran).

Plus d'info et tarifs

[email]formation@ancrages.org[/email]
ou par téléphone au : 09 50 74 04 67.

HAUT