Les figures de l’étranger à travers le temps

Pour les collèges des Bouches-du-Rhône : Réservez l’atelier dans le catalogue des actions éducatives du Conseil Départemental 13

 

Exposition nationale coloniale de 1906

Exposition nationale coloniale de 1906

L’atelier s’inscrit dans une démarche d’éducation à la citoyenneté et prévention de toutes formes de discrimination. Il invite les participants à s’interroger et mettre en évidence les mécanismes intellectuels qui sous-tendent les idéologies racistes ou discriminatoires, ainsi que les héritages historiques qui les nourrissent.

Cet atelier pédagogique s’adresse aux publics jeunes dans le cadre scolaire (collège et lycée) ou extrascolaire :

Pensez à réservez pour les vacances de février et les vacances de pâques.

  • En classe, il est adapté au programme de 5ème, de 4ème et de 3ème notamment en Histoire, Géographie, Histoire des arts et Éducation civique.
  • Dans le champ de l’éducation populaire, il s’inscrit dans la promotion de la culture humaniste et des valeurs républicaines. Il est soutenu dans le cadre du contrat urbain de cohésion social.

L’Autre : cet étrange étranger

L’atelier propose de déconstruire les représentations et les préjugés attachés aux figures de l’étranger, à la fois par une mise en perspective historique mais également de façon à comprendre la « construction sociale » dont ces représentations résultent. Cette réflexion collective est menée à partir de la lecture d’images publicitaires, d’affiches, de gravures, de peintures, de bandes dessinées ou de photographies mettant en scène des ” étrangers” dans le contexte national et régional. Le public est encouragé à adopter une posture à la fois objective et réflexive, pour mieux identifier les expressions du racisme et par conséquent lutter contre celui-ci.


Déroulement

Dans le cadre des actions éducatives du Conseil départemental 13, l’atelier se déroule sur deux séances.

Projection et débat

À l’aide d’une projection, chacun est invité à débattre autour des significations des images visionnées, les contextes historiques et politiques dans lesquelles elles ont été produites, ainsi que les formes de représentations de “l’autre” qu’elles véhiculent. Enfin, une réflexion sur les différentes manières de lutter contre les stéréotypes et les préjugés racistes à partir de notions issues de l’histoire de la pensée humaniste et la reconnaissance progressive des différences (Déclarations des Droits de l’Homme, lois françaises contre la discrimination…) prolonge et clôt la séance.

Suite à la projection, répartis en sous-groupes, les participants complètent un bref questionnaire leur permettant de mettre à l’écrit les définitions des termes abordés et les conceptions qu’ils se font de notions, telles que “racisme”, “discrimination” ou “xénophobie”.


Atelier d’écriture.

Les élèves travaillent en sous-groupes à l’analyse d’une image. Ils sont invités à rédiger un petit texte selon une posture journalistique, leur permettant de mettre en avant les formes de rejet qui peuvent émerger de ce type de représentation de « l’autre ». Par la suite chaque groupe lira l’article produit à l’ensemble de la classe et répondra aux questions posées par les membres des autres groupes.

Pour les enseignants qui le souhaitent et ayant à disposition une salle d’informatique la séance peut prendre la forme d’un atelier d’écriture numérique permettant d’éditer un livret numérique d’articles.


Livret Les figures de l’étranger – Lycée de la Viste

Une réalisation de la classe de terminale SPVL1 du Lycée de la Viste dans le cadre de l’atelier de recherche et d’écriture numérique proposé par Ancrages pour l’année scolaire 2013/14.

Télécharger le document (PDF, 1.8MB)