Semis des migrations

flyerSemisDesMigrations

Le projet né de l’idée d’associer le récit de la migration d’une femme à celle d’une plante.

Le semis des migrations est à l’articulation de deux projets associatifs, celui d’Ancrages et d’Espoir & Culture, visant à valoriser le lien entre femmes migrantes, plantes migratrices autour des différents usages hérités et transmis, à la fois de pratiques du jardinage, de la cuisine ou des soins cosmétiques et thérapeutiques.

A partir du choix d’une plante qui nous est chère, l’atelier nous invite à se raconter faisant émerger nos savoirs et souvenirs venus d’ailleurs.

De quels usages culinaires sommes-nous détenteurs ? Quels soins, quels usages thérapeutiques savons-nous préparer avec cette plante ? Quels usages magico-religieux ? Quelles représentations symboliques y sont attachées ? Quels souvenirs sont attachés à cette plante ? Ou encore qui nous a transmis ces savoir-faire ?

En inscrivant le repas gastronomique des français sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, l’Unesco a éclairé le lien qui unit les pratiques alimentaires à la délicate question de l’identité collective. Le berceau civilisationnel que constitue la Méditerranée offre l’exemple de sociétés particulièrement portées sur la transmission des différents usages des plantes.
Longtemps confinées à l’espace « domestique », les femmes migrantes ont su s’approprier l’espace des jardins partagés et les investir de leurs savoirs. Les pratiques autour du jardin, les repas partagés, les gâteaux offerts offrent des occasions inédites de recréer du lien social.
Il s’agit de valoriser ses savoirs et de mener une collecte de recettes et récits autour de la transmission des usages des plantes en situation migratoire. L’association Espoir & culture accueille le semis des migrations autour des jardins familiaux des Tuileries qui consolident le respect du cadre de vie et la qualité des usages dans l’espace public au sein du quartier. Ces efforts sont tournés vers une autre façon de vivre ensemble en ville, plus active, plus participative. Les jardins portent en germe bien d’autres activités : petit journal, repas de quartier, lectures publiques, cours de biologie, concerts, etc. C’est ce lien, cette culture, cette solidarité que se propose de développer le semis des migrations.

 

Les mots dessinent les cheminements des plantes

Plusieurs plantes qui nous sont familières et que nous considérons comme locales sont venue d’ailleurs. Comme les hommes, et portées par les hommes, les

plantes voyagent tout autour de la planète.
L’origine des mots désignant les plantes dans les différentes langues peut nous éclairer sur leurs trajectoires. Sybille de Pury, linguiste et administratrice d’Ancrages, est à l’initiative d’une mise en récit des migrations des plantes. Ses recherches conduites tant au niveau linguistique qu’historique, permettent de retracer le point géographique de départ d’une plante et le cheminement de sa migration.

Carte du pois chiche

Stéphane Brisset © Collectif SAFI

Jardin des Tuileries

Jardin des Tuileries

Sybille de Pury

Sybille de Pury

 

 

 

 

 

 

 

Le Semis des migrations s’articule également à un projet du MUCEM : MIX FOOD. (Avec le concours des Amis du Mucem)

 

Mix food est un projet qui associe les habitants à l’exposition « Food » qui ouvrira ses portes au Mucem à partir du 29 octobre 2014. Des structures déjà impliquées dans des activités en lien avec les plantes et la nourriture (projets de jardins, ateliers culinaires) issues de quatre quartiers de Marseille, Noailles, Sainte-Marthe, La Cayolle et Saint-André, prennent part au projet. Des banquets sont organisés dans chaque quartier pour mettre en valeur la richesse du patrimoine culinaire méditerranéen à travers les divers savoir-faire des Marseillais.

Mixfood affiche

Mixfood

Stéphane Brisset © Collectif SAFI

Dessins : Stéphane Brisset © Collectif SAFI

Télécharger la plaquette de présentation de l’événement : plaquette mixfood

 

 

 

 

 

 

 

LES ATELIERS EN IMAGES

Visites Jardin des Migrations, Mucem

 

Espoir et Culture – Divers’ Etik – SAFI