VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

FAIRE DE LA GARE DE L’ESTAQUE UN LIEU D’ÉCHANGE CULTUREL ET CITOYEN

Un lieu propice aux imaginaires sur les mobilités

La gare, espace cosmopolite évoquant le voyage, autant que la « station », l’étape ou le transit, est un lieu propice aux imaginaires sur les mobilités. L’espace de la gare est emblématique par les opportunités de rencontres et d’échanges qu’il permet, suscite et représente un potentiel certain de valorisation de nos actions par sa dimension multiculturelle, intergénérationnelle et multifonctionnelle de ce lieu. C’est par ce constat, qu’est né le désir pour l’association Ancrages d’investir la gare de l’Estaque, d’une réelle démarche culturelle et citoyenne.

Un projet participatif au côté d’Ancrages

Sur cette page, en prévision des réunions, Ancrages vous invite à nous faire partager vos sentiments et avis concernant notre projet de café citoyen à la gare de l’Estaque « Au café de Séon » dont l’implantation est en cours d’étude. Au-delà des questions réglementaires et financières que nous ne développons pas ici, il s’agit par cette consultation de recueillir vos envies. Quel que soit votre intérêt en tant qu’habitants, partenaires, artistes, entreprises, enseignants, voisins… Sur le principe des cafés citoyens, Ancrages envisage un nouvel espace dédié à la convivialité et au débat citoyen au service des habitants.

INTÉGRER LA GARE DE L’ESTAQUE DANS SON TISSU URBAIN

 

A l’initiative de la SNCF et du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, les différents partenaires ont présenté les éléments relatifs au projet d’intégration de la gare de l’Estaque dans son tissu urbain.

D’une part, le projet ferroviaire et de réaménagement urbain :

Cette démarche prend forme en parallèle des rénovations prévues autour de la gare.

D’autre part, un projet émergent pour un nouvel usage dans les bâtiments de la gare de l’Estaque :

C’est l’occasion pour Ancrages d’évoquer son intérêt pour utiliser les locaux de la gare et les besoins de précisions sur des éléments nécessaires à l’étude d’un modèle économique viable. Le bâtiment voyageur comprend deux étages que nous souhaitons occuper de cette façon :

-  Au rez-de-chaussée : un bar avec petite restauration et un espace pour les débats, les expositions, concerts, etc.

-  Au 1er étage : Les activités d’Ancrages, le centre de ressources, les actions culturelles et éducatives et celles de nos partenaires…

C’EST L’OPPORTUNITÉ DE :

  • Mutualiser des moyens en mettant à disposition du lieu une équipe, des actions culturelles et éducatives, une fonction ressources et plus globalement, l’accueil.
  • Favoriser la participation citoyenne autour d’un lieu convivial et offrant des services (marchands et non marchands), à la fois aux usagers de la SNCF, aux habitants, de différents âges, conditions et modes de consommation.
  • Proposer une offre de services diversifiés et adaptés aux besoins sur le plan culturel, patrimonial, artistique et événementiel…
  • D’élargir à de nouveaux partenariats en vue d’une programmation événementielle partagée. Valoriser l’histoire du lieu et l’histoire du chemin de fer en lien avec les associations, les archives et musées dédiés.

BESOINS ÉMERGENTS ?

  • Créer des collaborations régulières avec des structures de création et de diffusion artistiques permettra d’affirmer l’identité du lieu tout en permettant une meilleure communication, élargissant ainsi la fréquentation par des publics plus éclectiques.
  • La plupart des bars qui fonctionnent sont les bars à thème, la grande nouveauté de ces endroits ne réside pas seulement dans leur thématique singulière mais dans la combinaison de deux activités qui se déploient à armes égales.
  • Ce bar apportera aux usagers des animations (débats philosophiques, soirées littéraires, expositions mettant en valeur des artistes, musique et aute).

Aujourd'hui !

l’entrée de la gare est un lieu inhospitalier saturé de voitures
et partiellement consacré à la collecte des ordures

Dans l’avenir

projet_parking_gare

  • un espace d’accueil attractif comprenant une terrasse sous les platanes en prolongement du café citoyen,
  • une dépose-minute circulaire en forme de raquette de retournement pour les véhicules
  • une tête de ligne pour le minibus 95S (visible sur le dessin) qui loin de se limiter à la desserte du port et du vallon du marinier desservirait aussi le vallon des Riaux
  • une offre de stationnement accrue par un réaménagement plus rationnel de l’Avenue Caronte

AUTOUR DE LA GARE !

A l’occasion du centenaire de la ligne de la Côte-Bleue, l’association Couleurs Cactus a réalisé des cartes postales en vente sur son site

SCAN0006

© Couleurs Cactus

SCAN0000

Le journal La Provence parle de notre projet:
lisez l’article Le café citoyen entrera-t-il en gare de l’Estaque?paru le 3 juin 2015.

Spectacle de la classe de cm1-cm2 de l'école Estaque Gare

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AU PROJET ?

Rejoignez la page FACEBOOK !

Plusieurs possibilités s’offrent à vous: mécénat, bénévolat, participation à la programmation culturelle, etc.

Ce projet se veut fédérateur, envoyez-nous vos propositions, vos idées. Selon vous, quelles sont les conditions à la réussite du projet ?

 

 

Les champs marqués d'une * sont obligatoires.


 

 

 

 

Rejoignez le groupe de discussion du café de Séon et prenez part aux discussions autour du projet de café citoyen

Inscrivez vous ici : https://framavox.org/g/U7KsN1H3/au-caf-de-s-on

Recevoir notre Newsletter

Newsletter Ancrages
Café de Séon

AUTOUR
DU PROJET !

Jeudi 8 avril

Matin : Intervention de Samia CHABANI – Ancrages

Présentation globale du projet de l’Estaque et visite du site (gare et bâtiments annexes)

Pourquoi :
Favoriser la participation citoyenne autour d’un lieu convivial et offrant des services (marchands et non marchands), à la fois aux usagers de la SNCF, aux habitants, de différents âges, conditions et modes de consommation.

Quoi :
Mutualiser des moyens dans le bâtiment voyageur de la gare de l’Estaque en mettant à disposition du lieu une équipe, des actions culturelles et éducatives, une fonction ressources et plus globalement, l’accueil.
Le bâtiment voyageur comprend deux étages qui seraient occuper de cette façon :

  1. Au rez-de-chaussée : un bar avec petite restauration et un espace pour les débats, les expositions, concerts, etc.
  2. Au 1er étage : Les activités d’Ancrages, le centre de ressources, les actions culturelles et éducatives et celles de nos partenaires…

Comment :

  • Constitution d’un dossier de présentation, d’étude de marché, de financement
  • Etude de marché sur le café citoyen envisagé : fréquentations voyageur, et clientèles pouvant être attirées, type de restauration possible pour assurer un équilibre économique.
  • Mettre en place un réseau de personnes intéressés par le projet en créant une communauté d'adhérent suivant les actions par le biais du site internet, de newsletter, d'un groupe de discussion, de formation et en créant des événements pour permettre d'avoir une cohésion autour du projet.
  • Répondre à des appels à projet provenant de la SNCF et de structures annexes.

Page café de seon sur le site internet d'Ancrages : http://ancrages.org/au-cafe-de-seon/
Page facebook : https://www.facebook.com/aucafedeseon
Groupe de discussion : https://framavox.org/g/U7KsN1H3/au-cafe-de-seon
food truck : Association Nucleus - Différents autour d'intérêts communs
Disco soup : www.facebook.com/discosoupemarseille/

Problématique :
Investir un lieu appartenant à la SNCF et inscrit au titre des monuments historiques
Résignation
Non suivi des élus, associations…

Liens annexes :
La cantine du midi : https://cantinedumidi.wordpress.com/
OPEN GARE : http://alpc.opengare.com/
Le carburateur : porteur de projet à Marseille : http://www.le-carburateur.fr/
Petit manuel pour ouvrir un bar associatif : https://www.streetpress.com/sujet/1490878017-petit-manuel-bar-associatif
Développer des services dans les gares TER - Premiers enseignements d’expériences locales : http://www.cerema.fr/developper-des-services-dans-les-gares-ter-a2053.html

 

Après-midi : Intervention de Fernand Boilleau bénévole aux 3C

Présentation du projet de café associatif culturel et citoyen les 3C

Localisé au 23 boulevard Carnot à Aix-en-Provence et ouvert depuis le 23 juin 2013, le 3c est un café associatif et citoyen géré par l’association APUCAA (Association pour un Café Aixois) qui fonctionne surtout grâce aux bénévolat de ces nombreux adhérents.
Les bénévoles participent à la vie quotidienne du lieu, servent au bar, s’occupent des divers dossiers de subventions, aident à la programmation, bricolent, font le ménage, la cuisine, distribuent les flyers …

L’association est structurée en Collège Solidaire, en remplacement du traditionnel triptyque président / trésorier / secrétaire.

Historique du projet
Les initiateurs du projet ont commencé à constituer un réseau d’adhérent en les rassemblant dans divers évènements organisés pour financer celui-ci.
Appel au financement par crowdfunding, prêt à taux zéro et envers les particuliers.
Recherche de locaux
Aménagement du local grâce à l’appui bénévole d’adhérents, spécialisés dans divers corps de métier

Fonctionnement : 

  • Ouvert de 17h à 23h
  • Adhésion libre
  • Entrée gratuite à tous types d’évènements pour les adhérents
  • Programmation de concert, débat, activités, projections, ateliers, rencontres.
  • Consommation de produit locale, artisanale et équitable en gardant une politique tarifaire accessible.
  • Mise en place d’un café suspendu
  • Gestion du lieu par des bénévoles
  • Deux salariés pour la gestion économique et la programmation
  • Service civique

Outils numériques : 

Bénévoles :

Comptabilité :

  • Logiciel ERP (Enterprise ressource planning) progiciel de gestion intégré

Adhérent :

  • Newsletter
  • Site internet basé sur wordpress
  • Application créée par un adhérent pour la collecte d’adhésion

Communication :

  • Twitter
  • Site internet
  • Flyer
  • Affichage au 3c

Vendredi 9 avril

Matin : Intervention, Arnaud Battarel – Anonymal TV

Fonctionnement d’un média citoyen avec l’exemple d’anonymal TV :https://www.anonymal.tv/

Création d’une web TV
Développement des plateaux télé participatifs (débats filmés), permettant aux habitants d’échanger directement avec des personnes qualifiées, ou des élus, sur des sujets liés à leur quotidien.

Mise en place d’atelier d’éducation à l’image 2.0 :

Médiation vidéo :

  • Méthode de mobilisation auprès des habitants
  • Prise de parole
  • Diffusion de film dans les quartiers ou cinémas pour valorisation du projet auprès des habitants
  • Projection débat
  • Valorisation de la parole
  • Implication
  • Nouvelle thématique
  • Investissement
  • Reprise du projet par conseil citoyen (voir vidéo « à quoi sert le conseil citoyen sur anonymal TV : https://vimeo.com/130843750)
  • Making-off pour avoir une vision globale du projet

Réseaux sociaux :

  • Comment communiquer sur les réseaux sociaux
  • Utilisation du promo boost pour augmenter la visibilité de certains évènements

Open bidouille camp :

  • Cartoparty avec l’application de cartographie openstreetmap : http://openstreetmap.org
  • Open data
  • Donnée numérique dont l'accès et l'usage sont laissés libres aux usagers.

http://data.gouv.fr
https://data.sncf.com/
http://opendata.regionpaca.fr/
http://www.gouvernement.fr/action/l-ouverture-des-donnees-publiques

Fact-checking : Vérificateur d’information : 

Après midi : Développer son projet collaboratif de café citoyen sur le territoire par les outils numériques

Site internet :

Hébergeur de site internet :

Autres applications liées à la création de site internet

Outils collaboratifs :

Outils collaboratifs au format libre :

Vidéo réalisée lors de la formation FDVA autour du projet de café citoyen du 6 et 7 avril 2017

HAUT