Fatima Taiour, référence dans le quartier de Saint- André où elle réside, ancienne CPE en Algérie et actuellement agent d’accueil au centre social du Bassin de Séon, est arrivée en

Anne Plissonneau, une voix de plume

 « Journal d’une migration » Je commence ce récit en bleu, presque mauve ; Le soir se dessine, sur cette petite terrasse où, il y a déjà un an que je suis là ;
 Anissa habite aux Tuileries depuis son arrivée en France,  elle est une jardinière assidue des jardins familiaux et témoigne de la nécessité pour les femmes du quartier à se ré
  Maryse Tripier est née Douek, au Caire en 1945, dans une famille juive orientale. De six à vingt ans, elle vit en France avec le statut d’« apatride d’origine

La courée d’Annie Galves

« Habitat ouvrier non programmé » selon Marcel Roncayolo, la courée est apparue en périphérie du centre de Marseille, surtout au nord, dans les quartiers nés de l’industrialisation (L’Estaque, Les
Donald Suzzoni
A la fin du 19ème siècle, le bassin de Séon qui comprend Saint-André, Saint-Henri, l’Estaque, devient le 1er pôle d’activité de la terre cuite à Marseille. L’historien A. Saurel déclare
  Comme de nombreux acteurs régionaux, Ancrages a participé aux auditions de la commission « Histoire et mémoire des quartiers de la politique de la ville », animé par Pascal