VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

c'est mon patrimoine - Parcours non ordinaires

  • Présentation générale du projet « Parcours non ordinaires ».

Dans le cadre de l’appel à projet « C’est mon patrimoine », Ancrages propose de redécouvrir le quartier de la Belle de mai, par le regard que lui portent les jeunes qui y vivent.
Ces parcours non ordinaires renvoient à un rapport différent à la ville, liant l’Histoire au présent.

À travers un cycle d’ateliers pédagogique, d’expositions itinérantes, de visites guidées, de balades patrimoniales participatives et d’ateliers de cartographie numérique, les participants sont invités à questionner le rapport qu’ils entretiennent aux lieux.

Devenant eux-mêmes acteurs de la diversité des patrimoines, les jeunes alimentent leur propre carnet de voyage et leurs parcours avec une cartographie participative.

Public : de 15 à 18 ans.

Objectifs :

  • Questionner le rapport à la ville.
  • Utiliser des outils numériques pour documenter la ville.
  • Apporter des éclairages historiques (histoire industrielle, histoire culturelle, histoire sociale) en vue d’une réappropriation du patrimoine.
  • Permettre la production d’outils pour mieux appréhender la ville.

Déroulement de l’action avec les jeunes participants de l'aajt

Visite au Centre de conservation et de ressources du MuCEM

Conçu comme point de départ du projet, cette visite permet d’introduire la notion de patrimoine et l’intérêt de sa mise en valeur.

Cette visite comporte la découverte d’objets du quotidien, de la collection art et spectacle et de celle de la vie publique.

Atelier Marseille/Provence, porte des sud

La Friche Belle-de-Mai. Espace jeunesse, petit studio

Récit d’un siècle d’histoire coloniale et d’immigration à Marseille et en Provence et sur les différents flux migratoires qui, génération après génération, ont façonné l’histoire de la région et de ses départements.

Atelier autour de l’exposition "Artistes et diversités"

L’AAJT

Il met en lumière les apports des immigrés au paysage culturel français.

À travers un questionnaire ludique et des pastilles vidéos, les participants sont amenés à réfléchir sur la pluralité des cultures en France, d’hier et d'aujourd’hui. À l’issue de l’atelier, un débat est organisé pour permettre de questionner la visibilité de cette diversité culturelle à l’heure actuelle.

Balade patrimoniale participative, de la gare Saint Charles à la Friche de la Belle de mai.

Lors de cette balade, les participants sont amenés à découvrir l’histoire des luttes qui ont animé le quartier, de l’immigration italienne aux grèves des cigarières de la manufacture des tabacs. Munis d’un carnet de voyage, les jeunes pourront retranscrire leurs impressions, questionner les lieux multiples qu’ils croiseront. Les différentes prises de sons et les photographies viendront enrichir la cartographie numérique.

Atelier Les figures de l’étranger à travers le temps

L’AAJT

Déconstruire les représentations et les préjugés attachés aux figures de l’étranger

À la fois par une mise en perspective historique mais également de façon à comprendre la « construction sociale » dont ces représentations résultent. Cette réflexion collective est menée à partir de la lecture d’images publicitaires, d’affiches, de gravures, de peintures, de bandes dessinées ou de photographies mettant en scène des ” étrangers” dans le contexte national et régional. Les participants sont encouragés à adopter une posture à la fois objective et réflexive, pour mieux identifier les expressions du racisme et par conséquent lutter contre celui-ci.

Ateliers  cartographie numérique

EMMAÜS CONNECT

Découvrir la cartographie en ligne et retracer à l'aide d'une application numérique, la balade patrimoniale "la Belle-de-Mai" en l'alimentant de sources multimédias

Atelier Arrête de faire genre !

l’AAJT

Éducation à la citoyenneté et de lutte contre les préjugés genrés.

L’atelier s’articule autour des stratégies de contournement ou d’occupation des espaces urbains.

Soirée festive en présence des différents partenaires pour permettre aux jeunes de présenter leur carnet de voyage et la cartographie réalisée.

Sous le signe de la diversité culturelle, Ancrages propose également de faire découvrir sa collection de vinyles, rassemblant des artistes issus de l’immigration s’étant produits à Marseille, à l’Alcazar ou dans les cafés-concert.

HAUT
Aller à la barre d’outils