VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Les balades patrimoniales proposées par Ancrages participent à un processus de démocratisation des savoirs et des usages de l’espace urbain. À travers ces balades, Ancrages propose de mettre en lumière un patrimoine silencieux, de valoriser des savoirs transversaux au service des habitants. Mieux connaître son territoire, c’est aussi mieux envisager un usage de l’espace urbain et donc promouvoir une intégration sociale par une approche territoriale.

Nos balades s’inscrivent dans une dynamique collective de réflexion sur les droits des citoyens à désigner leur patrimoine : à travers la participation des acteurs locaux et des habitants, Ancrages s’inscrit dans la démarche du patrimoine intégré de la Convention de Faro. Ces balades sont co-construites avec les habitants, libérant la parole et favorisant le dialogue social.

Les balades patrimoniales d’Ancrages sont animées par la lutte contre toutes les formes de discriminations, notamment racistes, sexistes et territoriales.


En savoir plus...

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les balades patrimoniales d'Ancrages, nous vous invitons à lire l'article de Samia Chabani publié dans la revue "Faire savoir", intitulé "Récits et savoirs en marche - La balade, rite d’hospitalité et de valorisation patrimoniale".

 

NOTRE CATALOGUE DE BALADES

Marseille, terre d'accueil ?

Cette balade patrimoniale vous propose de revisiter l’histoire de l’immigration à Marseille, par une promenade le long de la façade maritime qui conduit du quai d’Arenc jusqu’au fort Saint-Jean.

Saint Henri, un quartier à mémoires multiples

Autour de la gare et du développement industriel, la balade patrimoniale raconte comment l’Estaque, petit port de pêche dans les années 1860, est devenu un espace privilégié par l’industrie à l’aube du XXe siècle.

Marseille, de capitale coloniale à Ville-monde : quels héritages ?

De la construction du port de la Joliette aux migrations du XXe siècle, en passant par les expositions coloniales de 1906 et 1922, Ancrages vous propose de parcourir les traces urbaines de l’histoire coloniale de Marseille, témoignages d’une mémoire collective et de récits individuels.

Des produits et des Hommes, du port à la ville

Au cœur de l’histoire de Marseille et de son dynamisme économique, la balade vous fait découvrir les mutations de l’activité portuaire, de son ancrage militaire à son apogée commerciale.

Belsunce, cafés nords-africains, cabarets orientaux et diversité artistique

Sur les traces des cultures d’exil, revivez l’époque des scopitones et l’âge d’or des musiques maghrébines en France, sur fond de luttes anticoloniales.

Bains-douches, bains publics et hammams : une histoire de l’eau à Marseille

Lieux à mémoires multiples, les Hammams de Marseille témoignent de l'évolution urbanistique et sociale de Belsunce et sont révélateurs des choix de patrimonialisation et d'enjeux mémoriels.

La Cayolle, Le Grand Arénas : récits d’exil et parcours résidentiels

Cette balade urbaine propose de porter un autre regard sur la ville et revenir sur les transformations successives du camp du Grand Arénas.

De l’Occupation à la Libération, Marseille en Résistance !

Cette balade dresse le tableau de Marseille pendant la Seconde Guerre mondiale, en portant la focale sur les angles morts de cette histoire, les soldats coloniaux et les femmes notamment.

Marseille, les femmes et la ville

Le quartier de Belsunce, à Marseille, est un prisme idéal déclinant les places et fonctions des femmes au cours de l’Histoire jusqu’à nos jours.

Des industries et des Hommes à la Belle de Mai

Quartier industriel, quartier d’immigration, quartier de Résistance, quartier culturel mais surtout quartier populaire ! Venez revivre l’histoire des luttes qui ont animé la Belle de Mai, où résonnent encore les souvenirs des bals populaires du début du XIXe siècle.

Les bords du littoral, des Catalans à Malmousque

De l’itinéraire des pêcheurs Catalans à l’invention des bains de mer chauds thérapeutiques, redécouvrez un pan de l’histoire de la Corniche Kennedy.

Du terril de boues rouges aux cités d'habitat social

Venez découvrir l’histoire de la zone industrielle urbaine qui émergea le long du ruisseau des Aygalades. Cette balade patrimoniale narre l’évolution de cet espace urbain, emblématique du patrimoine industriel marseillais, de l’époque des propriétés rurales et des bastides jusqu’à son développement industriel et à la construction de cités d’habitat social.

L'usine Martin Frères, une tuilerie farbique de l'urbain

La balade L’usine Martin Frères - quartier Séon Saint-André, croise l’histoire des tuiliers de Saint-André avec celle de la main-d’œuvre étrangère du bassin de Séon.

Le Prépaou, quartier de mémoires

Les sentiers du pourtour des eaux de l’étang de Berre et du port lient la gare de fret (actuellement Istres-Rassuen) au hameau de Rassuen duquel naît l’usine d’engrais. Du sel du territoire au sel des mémoires, Ancrages invite à décentrer le regard porté sur le patrimoine istréen. Sans délaisser le patrimoine naturel de la commune, nous proposons une relecture spatiale à partir du patrimoine industriel, des mémoires ouvrières et résidentielles ainsi que des expériences de vi(ll)e.

Consultez notre AGENDA

Retrouvez toutes nos prochaines balades patrimoniales directement sur l'agenda d'Ancrages :

Téléchargez la PLAQUETTE

Vous pouvez également télécharger la plaquette des balades prévues pour 2020-2021 :

Informations

Tarif : 10 euros - Tarif réduit : 5 euros (Bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’emploi et étudiants)

  • Les balades patrimoniales d’Ancrages sont encadrées par l’équipe de médiation culturelle de l’association et de ses partenaires.
  • Points de départs et d’arrivées accessibles en trans-ports en commun.
  • Prévoir des chaussures, une tenue adaptée et une bouteille d’eau.
  • Ces balades s’adressent à des adultes en bonne condition physique.

Contacts

  • Courriel : mediation[at]ancrages.org
  • Contact : Anaëlle Chauvet, guide conférencière
  • Téléphone : 09 50 74 04 67 ou 07 67 98 82 09

La participation aux balades est possible dans la limite des places disponibles. Il est également possible de réserver ces balades au cours de l'année pour des groupes de 15 personnes minimum. Contactez-nous pour avoir plus d'informations.

HAUT
Aller à la barre d’outils